Réflexions


Que c’est une chose charmante
De voir cet étang gracieux,
Où, comme en un lit précieux, 

L’onde est toujours calme et dormante !

Mes yeux, contemplons de plus près 

Les inimitables portraits 

De ce miroir humide ; 

Voyons bien les charmes puissants 

Dont sa glace liquide 

Enchante et trompe tous les sens.

Déjà je vois sous ce rivage 

La terre jointe avec les cieux 

Faire un chaos délicieux

Et de l’onde et de leur image.

Je vois le grand astre du jour

Rouler dans ce flottant séjour 

Le char de la lumière ; 

Et sans offenser de ses feux 

La fraîcheur coutumière,

Dorer son cristal lumineux.

Je vois les tilleuls et les chênes, 

Ces géants de cent bras armés,

Ainsi que d’eux-mêmes charmés, 

Y mirer leurs têtes hautaines ; 

Je vois aussi leurs grands rameaux 

Si bien tracer dedans les eaux 

Leur mobile peinture, 

Qu’on ne sait si l’onde, en tremblant, 

Fait trembler leur verdure, 

Ou plutôt l’air même et le vent.

L’étang de Jean Racine (Extrait)

7 réflexions sur « Réflexions »

  1. Je m étais plus absorbée dans les reflets que dans les commentaires…et le poème suffit à accompagner cette eau bien romantique. Sous tes ….pinceaux anglais ?

  2. Bonjour, vous allez bien ? des reflets, des reflets dans l’eau, soit peindre une toile à l’envers – ce sont de belles réussites, et que de vertS ! vous pourriez le temps de vos peintures, mettre une canne ou deux dans l’eau, si il y a du poisson, et si vous avez une carte de pêche, ainsi au retour, vous feriez vôtre repas ! à vous suivre …. bien que maintenant, nos pêcheurs, remettent leur pêche à l’eau ….

Je vous remercie de laisser un commentaire sur cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.