Aquarelle-Jazz

Je m’étais imposé un challenge. Celui de peindre en direct à l’aquarelle lors d’un concert de jazz. Je dois reconnaitre que le résultat ne fut pas à la hauteur de mes espérances. En cela, plusieurs facteurs cumulés n’ont pas contribué à atteindre l’objectif fixé.jazz-11-14-00
En premier lieu, je me suis rendu compte que la technique de l’aquarelle n’était pas le médium le mieux adapté pour peindre en “live” l’atmosphère d’un concert. J’ai mis un certain temps pour ne pas dire un temps certain pour m’installer, dans un coin au fond de la salle derrière le public venu nombreux. Chevalet et grandes feuilles de papier, pinceaux, palette, pots à eau, chiffons etc…J’ai essayé de disposer le plus commodément possible tous les outils dont j’avais besoin pour la session. L’aquarelle très mouillée a cette fâcheuse tendance à provoquer des coulures qui sont malvenues dans une salle de concert et dans toute autre salle d’ailleurs. J’avais donc prévu une bâche au sol dans laquelle je n’ai pas manqué maintes fois de me prendre les pieds.jazz-11-14-01jazz-11-14-02
Tout allait donc pour le mieux jusqu’au moment où, les musiciens enfin prêts, les lumières s’éteignirent dans la salle. Et…je fus plongé dans l’obscurité au point de ne plus pouvoir distinguer la moindre couleur sur ma palette.
Personne n’avait pensé me mettre un éclairage discret. Prévoyant, j’avais emporté une petite lampe frontale que j’installais pour toute la durée du concert. Le travail à la lampe frontale, pour autant qu’il soit possible, n’en est pas pour autant très confortable. Tout de suite je me suis rendu compte que, du fond de la salle, je perdais toute notion de détail des musiciens sur scène. J’avais bien une ambiance générale, mais les points d’accroches visuels me manquaient. J’ai aussi constaté combien, en demeurant concentré sur la peinture, j’en oubliais la musique au point d’avoir l’impression aujourd’hui de n’avoir profité de rien.
jazz-11-14-03Finalement, la séance de peinture en direct fut-elle stérile ? Sûrement pas !Certes, elle ne m’a pas apporté ce que j’en espérais. Le manque d’expérience de ma part face à un contexte particulier, accentué par la technique de l’aquarelle qui réclame une certaine réflexion, difficile à mettre en œuvre sur des sujets dynamiques, ont pénalisé le résultat. On apprend bien plus des ses erreurs que des ses réussites si on sait les analyser. La prochaine fois j’aborderai donc le sujet avec plus de sérénité.

J’ai pu cependant, faire quelques croquis rapides au pinceau et prendre deux ou trois mauvaises photos. Ces croquis et images m’ont permis de finaliser différents dessins d’étude qui m’ont aidé à composer en atelier quatre grandes aquarelles.jazz-11-14-05jazz-11-14-06 jazz-11-14-07 jazz-11-14-08

28 réflexions au sujet de « Aquarelle-Jazz »

  1. Superbe! l’humilité dont fait preuve l’auteur. J’adore les situations comme celle-ci ou l’on découvre l’inconnu.On est à la vieille de toute innovation que l’on pourrait faire. Même si ces situations sembles infructueuse sur l’instant elles sont à l’origine d’une incomparable originalité. Etant autodidacte et éclectique je me retrouve souvent dans des situations similaires ou il faut inventer pour poursuivre et essayer d’atteindre l’objectif visé. Pour ce qui est du résultat du travail produit dans cet article, il est unique, d’une grande fraicheur, spontanée, et d’une grande beauté. La palette et la touche font vibrer la composition comme le fait la musique du jazz.
    A+ Chris.

  2. ….Et puis j’ aime tellement le dessin 🙂 une discipline bien difficile , qui ne triche pas….. nécessite tellement de travail et d’ investissements 🙂

  3. salut à toi l’artiste

    je trouve que tu dévalorise trop!!!! cela me peine « change de place mets toi à la place de celui qui découvre tes œuvres; ,surprenante, et elles parlent d’elles même,une facilité de découvrir l’essence du moment en peu de temps ,comme pour tes photos,
    voila ce que j’en pense,je te dis cela parce que c’est vrai et d’habitude je ne passe pas du temps avec mes deux doigts à écrire sur internet j’ai d’autres choses à faire ,et tu sais les quelles!!;
    à très bientôt vous êtes le bien venus dans la vallée quand vous voulez vous savez que je peu vous recevoir

    • Tu es bien gentil Jean-Pierre 😉 Je sais que tu ne peux pas passer ton temps à taper à 2 doigts sur ton clavier et que tu privilégies « les vrais rencontres ». Moi aussi ! Mais avec la distance, comment partager avec les autres sans cette technologie numérique et informatique ? Je serai dans le Vaucluse sans aucun doute à partir du début janvier. On se fera une « bouffe », quelque part dans ta vallée…s’il y a au moins un restaurant 😉

  4. Coucou Serge,

    Toujours aussi modeste,tu es un véritable artiste Serge,capable de tout peindre en passant de la nature aux musiciens de Jazz,moi je trouve çà fabuleux !!!!! Et ces musiciens doivent être ravis de ces oeuvres .
    Ou vas-tu t’arrêter ??????
    Félicitations,comme d’habitude j’adore !!!!!!!……
    Bonne continuation à toi,pour tous ces choix dans tes peintures.
    Bises. Françoise.

    • Merci Miss Françoise…mais, je ne compte pas m’arrêter pour l’instant. Je vais à mon rythme cependant. Il faut dire que j’ai intérêt à me dépêcher, je risque de me faire rattraper par la vieillerie 😉 À bientôt donc, là où tu sais…mais je ne pense pas compte tenu du temps en hiver mettre mes pinceaux dehors 😉 Bises.

  5. ….C’ est tellement bien aussi de voir des arts se marier , nous montrer ainsi les nombreuses ressources qu’ ont certains artistes ? Merci de nous faire partager autrement ces moments intenses 🙂 Je n’ ose imaginer les difficultés que tu as du rencontrer pour arriver à un tel résultat , les croquis sont beaux, les couleurs belles et généreuses 🙂 Une future expo qui aura beaucoup de succès, j’ imagine très bien le bonheur des musiciens devant tes oeuvres 🙂

    • Salut Olivier, c’est effectivement bien de pouvoir faire ça en direct pendant le concert. Il faut dire que l’un des organisateurs est aussi peintre…et peint aussi en live. Les photographes sont aussi les bienvenus. Ensuite il y a une rétrospective sous forme d’expo de tout ce qui s’est fait pendant les concerts. Le concept est très sympa. C’est une communauté d’artistes de différents bords qui se rencontrent…

  6. Evidemment tellement modeste comme d’hab ! une vraie épopée ta soirée de baptême ! un vrai défi en aquarelle ! mais on oublie tout ça en regardant tes trois belles réussites ! bien chopé les attitudes, les visages, et tes couleurs traduisent bien l’ambiance du jazz, chaleureux, vivant. Les musiciens de jazz sont toujours à fond les manettes et je trouve que tu as bien traduit cette ambiance, même si c’est un peu une « reconstitution » ! Je pense que tu as chopé le virus ! Et les défis, ca te connait ! on attend la suite…..

  7. Beau travail! J’imagine la galère pour peindre en direct une aquarelle toutes lumières éteintes. Quoiqu’il en soit, les aquarelles et dessins réalisés aprè-coup sont saisissants de vérité et de vie musicale. On y trouve vraiment-surtout dans les aquarelles, l’atmosphère d’une jam session. Curieusement ou heureux hasard, j’ai cru reconnaître le trombone qui pourrait être Pierre Guiquero mais ce n’est peut-être qu’une coïncidence.
    H.Tilly
    Amis du Jazz Montluçon

    • Bonjour Henri, merci pour le compliment venant de la part d’un connaisseur ;-)) Alors, le trombone, c’est Daniel Zimmermann avec une barbe bien avancée lorsqu’il est venu pour une session à Conflans Sainte Honorine (Yvelines). Association Jazz-Confluent dont je suis adhérent.

  8. Je trouve le résultat assez bluffant, et au travers des contours,des couleurs j’ entend même les accords de. Lester Young et Louis Armstrong, c’est presque de la 3d… Bravo Serge

    • Tant mieux si tu entends les sonorités de la musique à travers couleurs et formes, c’est surtout cette ambiance là que j’ai essayé de rendre ;-))

  9. Beau challenge. Pas facile mais de belles reussites. J’apprécie ce moment de grâce où le pinceau vient comme une onde en partenaires avec la musique.

    • C’est pas que j’aime plus que ça les difficultés, mais ça permet de me tester dans un autre univers que celui de la nature. Là, il y a une sorte d’urgence dans la manière d’aborder le sujet…et ça bouge. Quant au défi que tu me suggères avec Husain Bolt…ça attendra encore un peu car je n’ai pas les bonnes chaussures pour courir ;-))

  10. wouah!
    enfin tu as franchis le cap du live concert
    pour une premiere je me demande ce que sera la deusieme !!!!
    j aime beaucoup les dernieres tres vivantes qui retrace bien l ambiance
    tu vas en exposer pour jazzenville ok!!!!! super!!!!!!ely

    • Yes, je me suis abonné à l’association Jazz-Confluent…comme ça, je peux aller y dessiner et peindre tout en étant dans l’ambiance. De plus, ça me fait rencontrer d’autres peintres. Une bonne occasion de sujet vivant pour exposer ensuite. Pour une deuxième séance, je ferai plutôt des croquis pour travailler à postériori ;-))

Laisser un commentaire