Vaison-la-Romaine

Vaison-la-Romaine est une localité du Vaucluse, située à quelques kilomètres d’Orange, des Dentelles de Montmirail et en vue du Mont Ventoux. Vaison s’enorgueillit de la présence de ruines romaines dans la partie basse de la ville et d’une cité médiévale sur un piton rocheux qui domine la ville.

Pas d’inquiétude, je ne vais pas vous faire un cours d’histoire, mais simplement revenir en quelques lignes sur un drame dont on a du mal à mesurer l’ampleur lorsque l’on considère les évènements à distance.

L’Ouvèze en amont de Vaison-la-Romaine

Le 22 septembre 1992, les crues d’automne gonflent de façon exceptionnelle le cours de l’Ouvèze, charmant petit torrent, qui semble bien inoffensif comme le montre mes images. Certains se souviendront sans doute des images vidéo de ce pont romain qui résiste face à l’assaut des flots emportant des tonnes de déchets, dont des caravanes. Le flux dément franchit le tablier de pierre. Les eaux atteignent alors 17 m de haut au goulet d’étranglement du pont. C’est à dire 15 m de plus par rapport au lit mineur de l’Ouvèze. Une plaque rappelle le niveau atteint par la crue, soit 2 m au dessus du tablier du pont romain. Quand on examine les lieux, il est difficile de croire qu’un tel désastre ait pu se produire. Et pourtant…La crue meurtrière de l’Ouvèze

Plaque indiquant le niveau atteint par l’Ouvèze

La flèche rouge indique le niveau atteint par la crue

La décrue apporte les premières constatations des dégâts. Une centaine de maisons et de commerces proches du pont romain sont partiellement détruits. Le camping est dévasté, les constructions situées dans le lit majeur du cours d’eau sont sinistrées voire ont disparu. Certains sites sont enfouis sous 3 m de boue. On compte 37 morts, 4 disparus et des pertes matérielles qui s’élèveront à environ 76 millions d’euros.

Le Toulourenc, petit torrent tranquille qui alimente l'Ouvèze

Le Toulourenc, petit torrent tranquille qui alimente l’Ouvèze

L’Ouvèze est alimenté en amont par des petits torrents de montagne qui ont joué aussi leur rôle dans cette crue meurtrière. Ce sont des petits cours d’eau que j’affectionne pour leur tranquillité, pour les effets de lumière qui percent leurs sombres gorges. Il y a cependant une règle que je respecte toujours, c’est celle qui incite à la prudence en cas de fortes pluies ou de violents orages. L’histoire montre que le filet d’eau au murmure apaisant peut vite se transformer en symphonie tumultueuse.

Attention à ne pas se faire prendre dans les gorges par temps d'orage

Attention à ne pas se faire prendre dans les gorges par temps d’orage

Un site tranquille ou niche le cingle plongeur

Un site tranquille ou niche le cingle plongeur

6 réflexions au sujet de « Vaison-la-Romaine »

  1. Quelques piqûres de rappelle sont souvent utiles pour nous montrer que l’homme ne maîtrise pas tout et à Vaison-la-Romaine comme à la faute sur Mer (xyntia) ce sont les hommes qui ont défié la nature mais la nature reprend ses droits et nous offre à nouveau ces magnifiques paysages superbement mis en scène par Serge, notre envoyé spécial. Merci pour ce voyage

  2. Il est bon que nous n’oublions pas que nous ne maitrisons pas tout … pour les images, je suis pas un fan des pauses lentes .. mais c’est bien accessoire 😉

  3. un très bon reportage

    une douceur qui contraste avec la violence des événements passés déjà oubliés par presque tous … Et comme tu le dis il y a vraiment de quoi se faire surprendre par la montée des eaux …

Laisser un commentaire