Britanny inspiration

Je l’ai déjà dit, en peinture il y a deux situations que j’affectionne particulièrement. Celle de peindre à l’extérieur, pour la dimension inégalable que la nature offre à mes sens et celle de scènes vivantes et animées, pour l’excitation du challenge à chaque fois renouvelé. Mais le reste du temps, je dois me faire une raison. Le rectangle de ma fenêtre ne m’offre pas les paysages escomptés. Point de vagues s’écrasant avec fureur sur les rochers, ni de grands espaces ou courent les nuages. Alors, il me faut faire appel à mes souvenirs, faire revenir à moi, comme en un lent développement des images, des situations vécues que mes sens ont pu emmagasiner. Sur les murs, j’agraphe des photos pêle mêle de différents endroits, de multiples angles et par un discret retrait accompagné de musique je tente de me replonger au cœur de l’action. Peu à peu, de la ligne, de la couleur et de la matière, naissent des paysages qui finissent par s’imposer à moi comme des réalités vécues. Tout est faux et cependant chaque peinture n’a jamais été aussi vraie et concrète. Inspiration, interprétation, le Morbihan et ses multiples variations marines, est une source dynamique de création.

mer morbihan-01 mer morbihan-02 mer morbihan-03 mer morbihan-04 mer morbihan-05

GALERIE DE DÉTAILS

 

 

14 réflexions au sujet de « Britanny inspiration »

    • merci. C’est la mer…ça m’a toujours impressionné, plus que la montagne. La montagne, je ne sais pas pourquoi, je la considère comme une amie. Pas la mer.

  1. et la musique , votre musique, quelle est elle? je vous imagine, moi j’ai un casque (rouge) sur les oreilles, j’ai été très étonnée de voir, cette manière (encore) différente de faire, je vous « classais » paysages, toits lol, portraits, mais pas tableaux de songes – avec ceux là nous partons bien loin

    • Ah, ma musique quand je peins…ça peut-être du jazz tout simplement et aussi du jazz vocal (j’aime beaucoup, Mélody Gardot, Stacey Kent…), des chanteuses d’opéra, les opéras Verdi, Rossini, de la musique classique, très classique comme Mozart, Chopin, Debussy, Beethoven, etc…et puis, plus près de nous, je plonge avec Stravinsky, Eric Satie et encore plus près de nous, de la musique que je qualifierai de plus « mystique » comme Arvo Pärt, Henryk Gorecki, Rautavaara (car leur musique est au delà de l’évocation figurative. Elle me fait rêver, aller loin…).
      Et puis aussi, pour la musique que je qualifie de tous les jours, toute la variété que la radio peut diffuser. Voilà un choix très large 😉

  2. que dire de plus que les témoignages ci-dessus !!!!!! Si, on a l’impression que tu as franchi un cap, qu’à travers ton patchwork de « sources de création » tu t’es encore plus libéré dans tes sujets, dans leur traité. Peut-être parceque l’imaginaire est encore plus créateur que de peindre « sur le motif » ????? Bien sur que tout cela est vraiment beau. Et ……..explosif de sensations.

  3. Superbe voyages intérieurs , merci de nous les faire partager , ces voyages sont aussi dans les détails de tes peintures , peut être que tes photos sont en fait les même petits bouts de ton imaginaire partagé avec un autre outils …

  4. Serge j’adore ces couleurs qui nous transportent au loin
    et plus dans l’imaginaire
    Ces lieux n’ont pas de frontières
    Tes plages sont splendides
    de très beaux reliefs

    • Merci Alain, je ne sais plus à un moment si mes photos influencent ma peinture ou si c’est l’inverse. Mine de rien, ça peut-être un problème. Mais, je ne développerai pas ici le sujet ;-))

Laisser un commentaire