C’est quand la fête !

Père Noël, ou es-tu ?

Père Noël, ou es-tu ?

Je me demande parfois si les journalistes ne sont pas payés par les marques de l’industrie du commerce et de l’alimentation. Il faut voir combien de reportages on doit subir en ce moment sur les montagnes de foie gras, les tonnes de chocolat, les magasins débordant de jouets « en plastique made in china ». Combien d’interviews de soi disant « chefs cuisiniers » qui ont tous leurs bonnes recettes pour préparer le chapon, faire cuire les queues de langouste ou monter une mayonnaise onctueuse. Et vous n’avez sûrement pas raté le « chef patissier » qui vous bassine avec sa bûche de Noël bien grasse au chocolat et noisettes. Gavé ! Je suis déjà gavé par toutes les images qui dégoulinent sans arrêt de mon écran plasma. Les chiffres d’affaires défilent, en millions d’euros de marchandises. Les gens courent de magasins en magasins, en tous sens comme des robots aveugles, les caddies débordants. Sur les ondes, impossible d’éviter les magazines consacrés à la « bonne bouffe » avec les produits du terroir. Surtout quand on sait que la plupart des bons produits du terroir proviennent bien souvent de pays étrangers. Enfin, vous l’aurez compris, je suis écœuré et chaque année, ça devient de plus en plus insupportable. Sans doute suis-je en train de vieillir et ce monde de la consommation me paraît de plus en plus éloigné de mes préoccupations. Il faudra tout de même que je m’interroge : « suis-je en train de devenir un vieux con! ».

En attendant, je vous souhaite ce que je n’entends et ne vois nulle part en ce moment et qui ne se monnaie pas… de l’amour, de l’amitié, de la tendresse, de la tolérance. C’est tout ! Et c’est tout. À bientôt.

13 réflexions au sujet de « C’est quand la fête ! »

  1. eh oui serge , »les vieux cons sont cernés »
    même ceux qui veulent résister!,c’est la principale raison de leur regroupement en club.ils tentent d’être »bouffés » le plus tard possible par la jeunesse aux dents longues (mais peut solides…) encouragés par les collecteurs de royalties de tous poils…
    tu choisi le recul et les moments « spartiates « (qui restent a ceux qui le veulent ,et ceux la uniquement .
    toutes nos contradictions sont au sol…attention en marchant de ne pas mettre les pieds dans la mauvaise boucle ,matelot!
    notre amitié ,même récente ,est liée (entre autre)par nos rejets de cette aspect artificiel et mercantil de ce monde .

  2. Salut Serge

    Après une lecture et réflexion de ton écrit : non non tu ne devient pas un vieux con ( cela me fait bizarre de dire ça de toi …)
    Tu mets plutôt au grand jour des vérités, je te qualifierai d’ailleurs ,avec ton expérience de la vie, de  » Voix de la sagesse  »
    Bye bye

  3. Salut Serge .

    Après la lecture et réflexion de ton écrit , non non tu ne devient pas un vieux con ( cela me fait bizarre de dire ça de toi …)
    Puisque tu ne fait que mettre au grand jour une vérité .
    Je te qualifierai plutôt en  » en voix de la sagesse  »
    Bye bye mon Grand Ami

  4. Et oui, les amis, un étrange vent de folie souffle sur le petit peuple que nous sommes !!! Résistons à cet instinct grégaire et célébrons la joie de vivre chaque jour de l’année : un p’tit bonheur éclairé d’étincelles lumineuses améliore toujours la banalité du quotidien ! Je vous souhaite de Beaux Jours 🙂

  5. Quand j’ étais môme , il y a bien longtemps, moi aussi je fais parti du club des vieux cons , les repas de fêtes existaient pour améliorer le quotidien , cette génération avait connu la faim , on sortait la nappe, les beaux couverts , et l’ on dégustait des petits-grands plats pour améliorer l’ ordinaire qui était à cette époque beaucoup moins copieux qu’ aujourd’ hui ….
    Ha le fameux poulet du dimanche !!! et la bûche n’ était elle pas le symbole d’ un feu un peu plus long le temps d’ un soir ….pour être autours du foyer ; ensemble !

    • Ce qui me réjouit le plus, ce sont les retrouvailles familiales (quand elles existent encore), l’excitation et l’émerveillement des enfants à l’approche de Noël.

  6. Un message parfaitement juste, surtout qu’il vient en appui des Restaurants du Coeur qui distribuent, malheureusement, de plus en plus de repas à nos pauvres.
    D’un côté, le gâchis et de l’autre la misère …
    Essayons d’être juste humble et d’apprécier notre petit confort face à cette crise qui brise tant de peuples.

  7. hello Serge , je suis entièrement d’accord avec toi ,
    sans télé et info , on est moins sollicité ,
    un grand oui ,à l’amour , l’amitié , la tolérance , la bienveillance ,etcc……
    tout sauf de la pub !!!!!
    bon noël à tous

  8. Hello Serge, je te trouve bougon ce soir ! Cela fait des années que la presse écrite, parlée et télévisée nous ressort les mêmes marronniers (pléonasme) ! Ce sera bientôt le blanc en début d’année puis les soldes, les sports d’hiver en février, etc. jusqu’à cet été où on nous dira comment perdre les kilos de Noël et de la St Sylvestre pour rentrer dans son maillot, puis la rentrée scolaire avec les mêmes reportages, et ainsi de suite … Je pense que tu frises l’overdose ce soir … fait comme moi, pas de journaux télé … et le moins possible à la radio.
    Joyeux Noël à tous … quand même.

    • Bonjour François. Oui, je suis bougon 😉 Même télé et radio éteintes, on ne peut échapper à cet étalage commercial qui s’affiche partout. Ça m’apparaît de plus en plus indécent pour un bon nombre de personnes en ces temps difficiles. Même si la vie est ainsi faite, ça me choque de plus en plus 😉

Laisser un commentaire