Petites natures

L’hiver a ceci de positif, c’est que dans la plupart des cas, la météo étant peu favorable, il est difficile de sortir et c’est un bon prétexte pour rester peindre bien au chaud. C’est le temps privilégié pour s’essayer à la nature morte, à dénicher chez soi ce que l’on pourra bien représenter. Une pomme fripée, un morceau de pain, une sardine fraîche dans une assiette ou même une cafetière cabossée peuvent faire l’affaire. L’important étant moins le sujet que la façon de le peindre (avis tout à fait personnel). 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

3 réflexions au sujet de « Petites natures »

  1. Bonjour, le soucis de l’hiver, de ce temps si humide, est le manque de luminosité, et çà joue « parfois » sur nous, sur nos envies, sur les couleurs de nos dessins aussi – là, chez vous tout semble doux et assez clair – j’aime beaucoup, bien que les sujets sont …étonnants…finalement, que de sujets, il y a dans un appartement, une maison, la prochaine fois, nous faire pièce par pièce de chez vous en détails – sourire amical !

Je vous remercie de laisser un commentaire sur cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.