Par ma fenêtre

Ma fenêtre est un cadre, ouvert sur la rue, ouvert sur la vie.
Un tableau aux variables couleurs, parfois grises et ternes ou chaque chose se fond, se mêle en une masse sombre. Parfois aussi, c’est la gaité lumineuse qui l’emporte. Par ma fenêtre, je vois un arbre. Nu en hiver, chevelu en été. Chaque matin, il est présent pour moi comme un ami fidèle et cela sans défaillir depuis de nombreuses années. Il accueille indifféremment « l’agassement » des pies, le « jasement » des merles et frémit parfois aux beaux jours de batailles épiques entre la gente ailée. Ici bagarre pour l’emplacement d’un nid, là chahut pour un crouton de pain volé près d’une poubelle renversée. C’est mon arbre. Il n’est ni très costaud, ni très grand et l’hiver, par temps de pluie sa peau se couvre d’une inquiétante teinte verte un peu comme « Hulk », la force brutale en moins. Les élagages systématiques ont favorisé l’apparition de jeunes branches très souples qui s’orientent drues vers le ciel. Par grand vent, elles s’agitent en désordre telles de maigres pattes, fouettent l’espace, s’entrechoquent nerveusement peut-être dans l’espoir de se libérer de ce tronc trop chétif. Mais, que vaut une branche sans sa source nourricière ! En ce début d’année où le beau temps semble avoir déserté nos régions, il semble difficile de s’installer en pleine campagne et de peindre sur le motif. Les éléments traités à travers le cadre d’une fenêtre, s’ils sont relatifs à un champ visuel limité, n’en demeurent pas moins des sujets intéressants. Travailler sur le quotidien, le banal autour de soi, le rendre visible sous une forme nouvelle, dégager une expression graphique inventive, détournée de la simple réalité est aussi un challenge excitant à relever.
Je dirai que « faute de grives, je me contente de merles ».

Bonne Année à toutes et à tous.

Fusain sur papier Ingres

Huile sur papier

Pastel à l’huile sur papier

Fusain et huile sur papier

Monotype, encre typographique sur papier

EnregistrerEnregistrer

9 réflexions au sujet de « Par ma fenêtre »

  1. Le quotidien qu’ il faudrait voir avec un oeil neuf à chaque fois , c’ est sans doute un vrai moteur , toujours très beau tout ça Serge avec des textes qué j’ aime lire à chaque fois ! tous mes voeux à bientôt pour une balade 🙂

  2. Quel bel hommage pour ton arbre…..il doit se sentir ravigoré par tant d’intérêt…le pastel dans ses teintes prunes, rosées, chaudes, a ma préférence car je ne crois pas qu’il y ait beaucoup d’arbres de cette teinte là ! Une vie de roman pour ton arbre. Trouver de l’intérêt aux choses les plus simples, il faut du talent pour ça.
    Continues de nous écrire de beaux textes, et peindre et de dessiner pour nous faire parfois rêver.

  3. Ah! les arbres,on se sent si bien près d’eux.Quel plaisir de les toucher ,les enserrer,généreux ,ils vous communiquent leur énergie.
    J’aime beaucoup les chevelus (le monotype et pastel à l’huile)
    Tous mes meilleurs voeux pour une Belle Année artistique et sereine.

    Françoise

  4. Félicitations Serge pour cette intéressante interprétation de techniques différentes sur un même sujet a priori banal et dont tu as su voir et interpréter toute la richesse. Une belle reflexion que tu nous fais partager également et c’est un plaisir à lire … MERCI
    Annick

  5. Bonjour Serge, j’espère que vous allez bien? vous et les vôtres – Comme c’est agréable de vous lire, là, le texte est…je vais dire, proche de moi … à quand, cet arbre, vert, ou fleuri ? avec des oiseaux peut-être ? des enfants à son pied ? lequel est ma préférence ? celui avec des rouges. Ce titre de suite, à éveillé, nombre, des livres lus, pour adultes, et surtout un, lu et relu pour les premiers âges en …même avant la maternelle, peut être connaissez-vous cet homme charmant, Emile Jadoul, auteur et illustrateur ? Il y a son livre : « Par LA fenêtre » tiré d’une comptine revisitée : « cerf, cerf, ouvre-moi ou le chasseur me tuera » – l’album est en carton, avec de beaux dessins, le cerf, le cochon, le lapin et l’ours attendent avec anxiété le loup, pour être mangés ou pour lui faire une surprise – ici c’est un loup à la place du chasseur …. je dois encore, être hors sujet – Une jolie année 2018 pour vous !! pour moi 2017 …a été, très pénible.

Je vous remercie de laisser un commentaire sur cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.