Côte à côte

Sur l’estran désormais abandonné au vent et à la vague, les grains de sable glissent et effacent promesses et espoirs. Qu’emporte l’océan, des misères et des joies dans son tumulte par delà la ligne d’horizon vers un pays indécis aux nouvelles couleurs. Que chaque syllabe prononcée, que chaque mot calligraphié soient l’accomplissement d’un destin unique. Que les prophéties d’un jour meilleur émergent au point de l’aube et se renouvellent à chaque flux. Sur l’estran de nouvelles promesses sont inscrites, toujours. Elles naviguent enfourchant amoureusement la crête écumeuse de l’océan. Et parfois sur la roche, une vague dépose dans un fracas de neige les bribes de vœux encore tout frais. Alors que le soir pousse à l’ouest un soleil fatigué, les dernières lueurs font scintiller sur le sable tiède le ventre nacré de quelques coquillages.

(Peintures technique mixte : encre, acrylique, huile. Format 50×65 cm)

12 réflexions sur « Côte à côte »

  1. C est magnifique ,je suis impressionnés par ta progression picturale,et te connaissant je suis sûre qu il y a une sacrée profession personnelle.
    Bravo en espérant échanger bientôt sur la terrasse à Notre Doudou.⚘

  2. bonjour Serge,
    que ce soit par la poésie de tes texte, la variété de tes sujets traités en peinture, et l’excellence du rendu, c’est chaque fois une fête de recevoir tes dernières oeuvres.
    merci de nous en faire profiter !

  3. Somptueuse série que j’ai eu le plaisir et l’honneur d’admirer en avant-première…..ton texte bien sûr accompagne ou précède tout cela superbement. Je t’ai déjà dit -et écrit- que tu devrais réaliser un bel ouvrage sur un papier original comme tu sais trouver et reprendre tous les textes précédents….. travail colossal mais qui vaudrait la peine…..
    Je reste sur mes choix : la 4 et la 10 toute en finesse et poésie. La 4 pour la belle fracture que j’y vois…..

  4. Génial! J’ai pu lire toujours et liberté! Ces mots cette écriture excitent notre curiosité, et vont si bien avec l’eau et le déferlement de l’océan.Oui, tu joues à cache-cache avec nous! Les coquillages gardent -ils des secrets? On les a tous écouté, nos oreilles plaquées sur eux, maintenant, on pourra les “lire” grâce à toi! Merci Serge pour cette poésie!

  5. Magnifique collection, aussi beaux dans tes peintures que dans l’assiette, les coquillages sont décidément à ‘honneur partout., Merci pour cette dégustation.

  6. Bonjour, quelle magnifique série, et que vos mots sont beaux !! je ne sais si vous avez déjà écrit un ou des livres – comme j’aimerais vous lire – avoir autant de possibilités, avec la photo aussi, et d’autres sujets peut-être encore, mais je ne vous, connais pas assez. J’aime vraiment beaucoup, il y a déjà en premier mes couleurs préférées, mais les reproductions sont si belles ! ses mots écrits, je ne sais si ils sont lisibles, ou il faudrait que je zoome, j’espère que ce séjour vous a été bénéfique ? moi, je suis, déjà fatiguée, avez-vous été professeur ? avez-vous dû noter des dessins, de l’art venant des enfants ? moi je ne puis y arriver ? comment noter ce qu’ils me rendent ? mais dans “leur” système je suis un matricule, les enfants aussi, et il faut remplir les cases de notes. Comme des robots, plus d’humanité. Je veux retrouver le peu de liberté qu’il me reste – pourquoi avoir accepté ce poste, je dis souvent oui en pensant non. Il me faut maintenant arriver à sortir de tout çà. Et puis porter un masque toute la journée, j’étouffe, comment seront les poumons des enfants, qui eux, sont en plein développement ? Cordialement – Maya

Je vous remercie de laisser un commentaire sur cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.